ACTUALITÉS

xml_descriptor
Les fichiers XML dans la traduction et la localisation XLIFF (XML Localisation Interchange File Format), TMX (Translation Memory eXchange), TBX (Term Base Exchange), etc. Est-ce que l’une de ces abréviations vous semble familière ? Ce sont des formats de fichiers largement utilisés dans le domaine de la traduction et de la localisation. Comment fonctionne le format XML dans la traduction et la localisation ? Conçus à l’aide de la technologie XML, ces formats peuvent être utilisés dans plusieurs logiciels et outils de traduction sans aucune conversion de fichier. Supposons que Lire la suite
SAVIEZ-VOUS QUE LES MOTS FRANÇAIS « RETROUVAILLES », « S’APPRIVOISER » ET « COUP DE FOUDRE » N’EXISTENT PAS EN ANGLAIS ? Chaque langue contient des expressions intraduisibles que Communications Européennes a décidé de vous faire découvrir. 1. Le premier mot décrit ce moment où vous attendez quelqu’un, et où, par impatience, par anticipation heureuse, vous ne pouvez vous empêcher de vérifier toutes les deux minutes s’il est en train d’arriver. En inuit, c’est iktsuarpok. 2. Connaissez-vous le sisu ? Ce mot finnois désigne une sorte de « courage national », la ressource face à l’adversité et la ténacité qui Lire la suite
LES COMPETENCES LINGUISTIQUES SONT-ELLES LIEES A L’INTELLIGENCE ?  Lorsque l’on parle de bilinguisme, certaines questions viennent immédiatement à l’esprit, notamment sur le niveau de langue requis pour se considérer bilingue. Des études menées à l’université de Griffith révèlent qu’un niveau équivalent dans les deux langues n’est pas nécessaire et qu’il est plus que commun d’avoir une langue dite dominante. Il existe différents niveaux de bilinguisme : la compréhension parfaite d’une langue, sans la capacité d’en user soi-même de façon équivalente, appelée bilinguisme passif ; des facultés d’expression orale de bilinguisme basique ; et enfin Lire la suite
terminology-letters-book
DIS-MOI TA LANGUE, JE TE DIRAI COMME TU PENSES Partout à travers le monde, il y a des mots intraduisibles, parce que le peuple qui les emploie leur a donné un sens unique, lié à son histoire, son mode de vie ou sa culture. Allez dire à un Anglais, à qui vous rendez visite à Londres, que vous vous sentez « dépaysé », et vous le verrez sans doute faire les yeux ronds. La langue de Shakespeare ne dispose pas d’un terme signifiant ainsi le plaisir ou la surprise d’être désorienté parce Lire la suite